VulgarisationMédecine généraleMédecine interneNephrologieInfectiologie

Journée mondiale du rein

« Sensibiliser au dépistage précoce pour prévenir les maladies rénales chroniques  et réduire la mortalité cardiovasculaire »

Inaugurée en 2006 sous l'impulsion de la Société Internationale de Néphrologie (ISN), la journée mondiale du rein, qui a lieu  annuellement le deuxième jeudi du mois de mars, rencontre aujourd'hui un succès grandissant. En 2008, pas moins de 40 pays ont acceptés de participer à cette campagne d'information.

Le but est d'attirer l'attention du public, des professionnels de la santé et des décideurs politiques sur la problématique des maladies rénales en mettant particulièrement l'accent sur l'intérêt du dépistage précoce qui est souvent sous estimé.

Dans le monde, plus de 500 millions de personnes (soit près d'un adulte sur 10) souffrent  d'une affection rénale. Parmi ceux-ci plusieurs  millions meurent chaque année de complications cardio-vasculaires liées à l'insuffisance rénale chronique.

Malgré des progrès constants réalisés en Néphrologie et dans la prise en charge des maladies rénales, la dialyse reste trop souvent une finalité qui pourrait parfois être évitée ou retardée par une bonne information et un dépistage précoce des facteurs de risques et des signes évocateurs d'une maladie rénale. Si dans nos pays industrialisés l'accès à ces soins lourds est accessible à tout le monde, ils représentent toutefois une lourde charge financière. Dans beaucoup d'autres pays, l'idée même de ce type de traitement reste dans le domaine du rêve inaccessible.

L'objectif de cette campagne annuelle est donc de réduire l'incidence et l'impact de l'insuffisance rénale chronique en favorisant l'information, la sensibilisation et la prévention.

Le Service de Néphrologie - Dialyse du CHR de la Citadelle s'associe chaque année à cet événement. Afin de respecter la philosophie générale de l' organisation, et fort de nos expériences passées, nous consacrons cette journée à distribuer de l'information générale sur les maladies rénales, leur prévention et leurs traitements. Dès 9 heures, des stands informatifs et éducatifs, des films, des posters,... seront installés. Une équipe d'infirmiers et de médecins répondent aux questions des visiteurs. De la documentation est distribuée. Un dépistage des facteurs de risque de la maladie rénale est proposé gratuitement aux personnes qui le souhaitent : hypertension artérielle, diabète, cholestérol, et éventuellement une prise de sang et une analyse d'urine sont proposés en cas de découverte d'un risque accru.

En 2007, notre première expérience fut un réel succès. Sans pouvoir déterminer le nombre exact de visiteurs qui ont fréquentés les différents stands, nous avons pu chiffrer à plus de 350 le nombre de personnes qui ont bénéficiés du dépistage. Environs 35 % de ces patients présentaient au moins un facteur de risque de maladie rénale, et ces derniers ont bénéficiés d'un dépistage approfondi : prise de sang et recherche de protéines dans les urines. Les Médecins traitants de ces patients à risque ont été informés des anomalies détectés afin de pouvoir offrir à ces patients le suivi le plus adaptés. 

Pour clôturer cette journée, une réunion scientifique sur le thème de l'insuffisance rénale chronique destinée aux Médecins Généralistes de la région est habituellement organisée par les Néphrologues du CHR  éventuellement en collaboration avec les autres centres néphrologiques liègeois.

Cette journée mondiale du rein est pour nous, Néphrologues, l'occasion de faire connaître à grande échelle ce mal terrible, très ravageur qui reste pourtant si mal connu. La découverte souvent très tardive du dysfonctionnement rénal est principalement lié à la période régulièrement très longue et silencieuse qui précède la survenue des premiers symptômes. Malheureusement, à ce stade, la situation est généralement irréversible, et les complications altèrent fortement la qualité de vie de ces patients.

Video:


Created by M-Y